Equipes&Joueurs - Ils NE SAVENT PAS CE QU'ILS FOUTENT LA mais ils y sont !


Publié le Mercredi 11 Mars 2015 à 05:43


"JE SAIS PAS CE QU'ON FOUT LA"... Avec un nom pareil, difficile de prendre l'équipe de Metz au sérieux. Pourtant, celle-ci n'est pas composée de manchots et sera l'une des attractions de la finale régionale de le Coupe du Monde samedi à Carrières-sous-Poissy.... Comme quoi, on peut être efficace sans se prendre la tête ! Entretien avec Mathieu Cordier, le leader de cette formation de Foot5 pas ordinaire...


Les JE SAIS PAS CE QU'ON FOUT LA de Metz...
Les JE SAIS PAS CE QU'ON FOUT LA de Metz...
Matthieu Cordier, pourquoi avoir choisi un nom d'équipe aussi saugrenu pour ton équipe ?
Ça vient de moi (rires). On n'avait pas envie de se prendre au sérieux, on est sur la déconne. Et au moins, les gens ne se méfiaient pas trop de nous avec ce nom qui faisait un peu pitre. J'en avais pas trop parlé à mes potes. Ils ont trouvé ça drôle, mais étaient un peu indécis. Finalement ça fait rire les adversaires au début, un peu moins sur le terrain.
Tu as un exemple ?
On avait joué contre les Galactiques, qui se prenaient un peu plus au sérieux que nous. On a gagné avec pas mal de buts d'avances, et à la fin, un de leurs joueurs est venu me dire "tu ne sais pas ce que tu fous, on sait pas ce qu'on fout là, mais vous nous avez mis une pilule". Ça nous a fait rire. Et puis on n'a pas des têtes de footeux, mais de joueurs de bilboquet.
Comme Spaggiari, vous avez fait le casse du siècle à Metz ?
On a joué contre une équipe de Dijon, qui est venu se qualifier spécialement sur Metz pour la World Cup. On ne savait pas qui c'était et on m'avait dit que c'était une des meilleures équipes de France. Quand je suis rentré chez moi, j'ai tapé le nom de l'équipe et... il y a un nombre d'articles hallucinant sur elle (NDLR il s'agit de la 911 Futbol Futbol de Dijon). On a perdu que d'un but finalement. Ça prouve qu'on a un petit niveau quand même.
Peux tu présenter tes coéquipiers ?
Le gardien c'est Valentin Napoli. C'est un râleur mais sympa. Il porte des lunettes et depuis le début, il a du en casser des dizaines. Il me dit toujours qu'il va acheter des lentilles mais il ne le fait jamais. Par contre c'est une valeur sûre. En défense, on a Martin Millot, dit boucle d'or. Il a un très bon niveau au tennis et ce n'est pas un footeux à la base. Maxime Doetzinger, c'est un peu le boucher de l'équipe (rires). On l'appelait comme ça quand on jouait en club. Ensuite il y a moi, Matthieu Cordier, dit Cordelette parce que je suis tout fin.

Le Soccer Park de Metz, terrain de jeu de Mathieu Codier et de ses partenaires...
Le Soccer Park de Metz, terrain de jeu de Mathieu Codier et de ses partenaires...

"Avec nos maillots troués..."

Et devant ?
Devant, on a Paul Wilhelmy, une tête brûlée. Il est très bon techniquement mais il s'énerve vite quand on lui chatouille les chevilles. On a ensuite Sofian Korchi, qui garde bien la balle. C'est un bon appui qui nous met dans le sens du but. Dimitri Maia, dit Petit Velo, est plus petit que Valbuena peut être. Il tente toujours de mettre des bicyclettes. Parfois ça marche. Il nous met des buts à la Zlatan. Et le dernier de la bande, c'est Nathan Leveque. Lui, il joue bien avec son corps et pèse sur les défenses.
On voit que vous ne vous prenez pas au sérieux…
Non c'est clair. Quand on voit les autres équipes, avec leur maillot, même leur sponsor, on est loin de tout ça. On trouve que ça fait un peu beaucoup. On n'a pas de prétention et on est là pour s'amuser... avec nos maillots troués.
Plus sérieusement, quel est votre style de jeu ?
On joue souvent au Soccer Park de Metz et on a bien compris qu'il fallait bien défendre. Une fois en place, on essaie d'exploser un peu devant. On est solidaire et on se parle beaucoup sur le terrain. Notre gardien est aussi très impressionnant. Il n'a pas joué En U16 Nationaux pour rien.
C'est quoi la suite pour vous ?
On a déjà la Ligue au Soccer Park de Metz, ou on a gagné les quatorze matches qu'on a joué. Ensuite, on va jouer à Carrières-sous-Poissy samedi pour la finale régionale de la Coupe du Monde de Dubaï. Mais on y va vraiment pour s'amuser. On n'a pas de prépa physique, ni de sponsors. On ne se prend vraiment pas la tête. Pour nous, le Foot5 doit vraiment rester un jeu !

Propos recueillis par Jay Riquelme

Matthieu CORDIER
Né le 8 mars 1991
Profession : étudiant en droit
Parcours : ES Metz, Cuvry, Excelsior, Coteaux

JE SAIS PAS CE QU'ON FOUT LA
- Valentin Napoli (21 ans)
- Maxime Goetzinger (24 ans)
- Martin Millot (21 ans)
- Dimitri Maia (22 ans)
- Sofian Korshi (23 ans)
- Nathan Rozenek (22 ans)
- Paul Whilemy (21 ans)
- Matthieu Cordier (23 ans)









module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut









Partager ce site
Plan du site | RSS Syndication | Powered by WM
Facebook
Twitter
Rss
Mobile