L'interview Gérant - Yann GUILCHER (Soccer Park Bordeaux) : "Il en faut plus pour m'abattre !"


Publié le Vendredi 1 Mai 2015 à 09:12


Après une première expérience malheureuse à Libourne, Yann Guilcher n'a pas renoncé au Foot5 en se lançant une deuxième fois dans l'activité, cette fois-ci sous enseigne Soccer Park, à Bordeaux. Entretien...


Yann Guilcher (à gauche) ne renonce jamais...
Yann Guilcher (à gauche) ne renonce jamais...
Yann, tu faisais quoi avant d’être gérant de complexe ?
J'ai commencé comme commercial dans l'hygiène et travaillé chez Haribo, avant de monter ma boite dans le nettoyage, puis un dépôt-vente dans le sport et les équipements sportifs… Et enfin dans le Foot5 et le loisir !
Comment t’es venue l’idée de te lancer dans l’activité Foot5 ?
Il y a bien longtemps, à Paris. L’idée a ensuite muri six ans avant de voir le jour sur Libourne pour une première expérience « malheureuse » avant d'arriver chez Soccer Park Bordeaux. Mon complexe de Libourne est resté ouvert plus de deux ans mais il a fallu se résoudre à le fermer.
Quels en ont été les conséquences ?
Financièrement ça a été très dur. Ca n’est pas non plus évident à vivre pour la famille. Après, personnellement, ça n’a été qu’une étape de ma vie professionnelle. Il en faut plus pour m'abattre et ma faculté à rebondir est énorme !
Qu’est-ce que t’a donné envie de te recommencer ?
J'aime ce sport, j'aime cette mentalité, j'aime organiser des événements, travailler dans l'urgence et résoudre des problèmes…

L'interview Gérant - Yann GUILCHER (Soccer Park Bordeaux) : "Il en faut plus pour m'abattre !"

"Ca devient de plus en plus dur... deux complexes ont fermé dernièrement chez nous"...

Et maintenant qu’elles sont les principales difficultés au quotidien ?
Franchement, le plus dur… c'est de durer et mettre en place une équipe pour gérer correctement un complexe.
Tu t’épanouies toujours dans ce métier de gérant de complexe ?
Oui car j'évolue régulièrement au sein du réseau Soccer Park et j'espère que ça va continuer (private message aux mousquetaires). Et je n’aime pas m'ennuyer !
Ou trouves-tu le plus de plaisir ?
Dans le pilotage des événements et la gestion d'une équipe de collaborateurs dans le complexe afin que tous les gens soient satisfaits et s’amusent.
A contrario, qu’est ce qui te pèse le plus ?
i[L'ennui du quotidien, les mauvaises mentalités pendant les rencontres sportives et… les réservations « lapins »]b
Parles-nous de ta zone de chalandise et de la concurrence qu’il y a sur ton secteur ?
Bordeaux est une terre de Foot5 ou certains complexes sont présents depuis longtemps. Mais ça devient compliqué. J’en veux pour preuve la fermeture de deux structures dernièrement. Mais la concurrence reste dense et ça n’est pas inquiétant, juste motivant. J’adore la compétition ! Pour le reste, elle se passe plutôt bien, surtout avec les complexes Futbol Futbol d’Artigues et de Bordeaux que je connais bien.

"Le Foot5 ne doit pas être gangrené par la mentalité des footeux..."

Penses-tu que l’offre puisse encore créer la demande sur ton secteur ?
Non je pense clairement que le marché est saturé sur Bordeaux et les environs.
Ca fait maintenant un peu plus de deux ans que tu exploites le Soccer Park de Bordeaux. Quel bilan dresses-tu ?
Les six premiers mois de lancement ont été durs. Mais depuis juillet dernier, on cartonne. On est très contents des chiffres, de la clientèle et de l'ambiance qui règne au complexe. Tout n'est pas quand même pas parfait mais on y travaille.
Avec le recul, quelque chose que tu referais différemment ?
Evidement le lancement de mon premier complexe de Libourne.
Quelle est ta vision du Foot5 coté jeu et pratiquants ?
Je souhaite que ce sport devienne un vrai sport à part entière. Il ne faut cependant pas qu’il soit gangréné par la mentalité des footeux ou de la rue. C'est un sport technique, tactique et fair play à la base. Il faut impérativement qu’il reste ainsi. Le Foot5 n'est pas du foot, c'est différent. Je me permet dire cela car je joue aussi au foot… C’est un autre esprit.
Toi qui est dans ce milieu depuis pas mal de temps, quels sont à ton avis les grandes évolutions dans leurs modes de consommation ?
Aujourd'hui, la consommation est immédiate. Les gens sont là se détendre, transpirer, revoir leurs buts en vidéo sur les TV et boire un verre entre amis. Après, pour quelques-uns, c'est la compétition qui les motive.

L'interview Gérant - Yann GUILCHER (Soccer Park Bordeaux) : "Il en faut plus pour m'abattre !"

"Je trouvais l'arrivée de la FFF plutôt pas mal avant les déboires du NF5..."

Ta vision coté business ?
Je pense qu'à terme, seules les grosses structures ou franchises vont s'en sortir.
En quoi le milieu a-t-il le plus changé ?
Le monde du Foot5 devient plus « i-tech » avec les cameras et les stats des joueurs, et plus pro avec les ligues, tournois nationaux et internationaux. La gestion est aussi plus pointue tandis que la communication et le marketing deviennent très importants.
Ton avis sur l’arrivée de la FFF dans le Foot5 ?
Je trouvais ça plutôt pas mal avant les différents déboires du National Foot5. Chez nous ça s´est heureusement très bien passé. Je pense cependant que la FFF peut donner un vrai souffle nouveau au Foot5 et une visibilité nationale, à condition de mieux s’organiser.
Le mot de la fin pour toi…
Le mot de la fin va vers Soccer Park quand même. On évolue exactement comme j'aime travailler et devons garder nos valeurs…

Propos recueillis par Denis Dupont

Yann GUILCHER
Né le 30/01/1975 à Paris 14eme
Etudes : BAC compta et BTS commerce
Parcours pro : trop long...
Parcours Foot : Sarcelles, Gonesse, Libourne, Ambares, Corpo, Libourne

SOCCER PARK Bordeaux
9 rue Dumont d'Urville
Bordeaux Lac
Tel : 07 60 06 43 16
Mail : Yann@soccerpark.fr

INSTALLATIONS
- 6 terrains 5x5 (27 x 17 m)
- 2 terrains de padels
- Restauration rapide et qualitative

HORAIRES et TARIFS
- de 10h à minuit la semaine
- de 10h à 22h le week end
- 80€ en HP et 60€ en HC
- Si paiement par internet : 70€ en HP et 50€ en HC
- Padel entre 20€ et 32€ le terrain/heure

L'interview Gérant - Yann GUILCHER (Soccer Park Bordeaux) : "Il en faut plus pour m'abattre !"

L'interview Gérant - Yann GUILCHER (Soccer Park Bordeaux) : "Il en faut plus pour m'abattre !"









module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut









Partager ce site
Plan du site | RSS Syndication | Powered by WM
Facebook
Twitter
Rss
Mobile