JB BRUNET (FF Bordeaux) : "Nous voulions pratiquer un football qui nous correspondait..."


Publié le Mardi 29 Septembre 2015 à 06:04


A 62 ans et après trois saisons de très bons et très loyaux services comme entraîneur de FF Bordeaux, Jean-Bernard Brunet a décidé de prendre du recul, avant tout pour se ménager. L'occasion d'un entretien avec un passionné, qui a amené d'autres méthodes dans le Foot5 !


JB BRUNET (FF Bordeaux) : "Nous voulions pratiquer un football qui nous correspondait..."
Coach JB, d’après nos informations, il y a du changement dans l’organisation de FFBordeaux cette saison. Pourquoi ?
Pour des raisons personnelles de santé, je ne pourrais plus coacher l'équipe du FFBB. Mais Laurent Lacote, joueur et gérant du complexe, prend le relais. Mon investissement sur le bord des terrains est tel que je dois, vu mon grand âge, « prendre du recul » et faire attention à moi. Je suis sincèrement désolé si pour certains joueurs, ma façon de faire a été dérangeante. Mais qu'ils sachent bien que ce n'était que pour le bien de notre équipe et non contre eux. De plus, sachez bien que ce n'est absolument pas lié à la décision de Jean (ndlr son fils) d'arrêter de jouer !

FF Bordeaux a été « LE » précurseur en matière d’organisation en étant la première équipe de Foot5 en France à se doter d’un coach, en l’occurrence toi. Comment es-tu arrivé dans cette aventure ?
Jean jouait avec le FFBB et avec Pascale, ma femme, nous suivions les matchs et compétitions de l'équipe. Des liens d'amitié et d'affection se sont tissés et les joueurs m'ont demandé si je pouvais les « encadrer ». Nous avons alors fixé les contours de notre projet commun en fonction de ce qu'était déjà l'équipe du FFBB.

"Je ne conçois pas ma mission comme un travail...."

Qu’est-ce qui t’a motivé à accepter la mission ?
Le comportement sur et en dehors du terrain de la part des joueurs avec lesquels je pensais pouvoir faire passer mes convictions de jeu et de de vie collective .

Qu’as-tu trouvé à ton arrivée ?
Un état d'esprit remarquable et une idée commune dans les relations qui les unissait dans l'association du FFBB. Des joueurs aux qualités techniques et tactiques déjà très au-dessus de la moyenne et surtout, un réel plaisir de jouer ensemble. Ce qui était le cas pour plusieurs d'entre eux depuis des années au sein de la « Mafia », ex nom de l'équipe avant de devenir le « FFBB ».

Comment as-tu organisé le travail et quelle était ta mission plus précisément ?
D'abord, je ne conçois absolument pas mon investissement comme du travail. Sinon je serais dans du professionnalisme ! Nous avons décidé d'instaurer un entraînement collectif hebdomadaire, le samedi matin de 9 à 11 heures, mais aussi des entraînements individuels selon les possibilités professionnelles de chacun.

En 2013, le Convi'Five voyait débarquer pour le première fois FF Bordeaux et son coach JB...
En 2013, le Convi'Five voyait débarquer pour le première fois FF Bordeaux et son coach JB...

"Etre passionné, passionné, passionné..."

Quelle est la chose que tu as réussi à mettre en place et dont tu es le plus fier ?
Le fait que les joueurs aient envie de s’entraîner, parfois tout seul. Et là, c'est vraiment de l'investissement pour le reste de l'équipe. Aussi de se retrouver, d'échanger et surtout de partager leur passion. Au-delà de cette idée, je suis vraiment très fier de leur comportement lors des compétitions car nous avons essayé -et je l'espère démontré – que malgré notre envie nous aussi très forte de gagner les tournois, nous voulions pratiquer un football qui nous correspondait, basé sur le mouvement et la polyvalence de tous à tous les postes et sur tout le terrain. Respecter nos « adversaires » en voulant toujours jouer pour créer . « Le Je pour le Jeu ».

A contrario, celle que tu n’as pas réussi à mettre en place ?
Travailler sur la vidéo. On a bien essayé avec Nabil, dont c'est le métier, mais cela demande un gros investissement en temps et en retour vers les joueurs. On n'a pu le faire qu'une fois et ils ont vraiment apprécié .

Ne t’en déplaise, tu fais figure de « vieux sage » dans le Foot5. Quel conseil donnerais tu à un jeune entraîneur-manager qui voudrait se lancer ?
Je n'ai pas de « conseils » à donner car cela serait présomptueux de ma part. Dans toute ma vie professionnelle, en tant qu'enseignant ou dans le milieu du football que j'ai côtoyé pendant de nombreuses années, j'ai toujours voulu que les joueurs soient impliqués dans le jeu : à l’entraînement on met en place des phases de jeu mais qui sont confrontées à leurs sensations de terrain et dont ils sont les acteurs, les créateurs lors du match. Créer à partir d'idées collectives et notre plus grand plaisir est atteint lorsque cela se traduit dans les matchs. Rester soi-même quelque soit les remarques faites et être passionné, passionné, passionné… Respecter les autres en espérant qu'ils en feront de même.

"Le sourire de tous au tournoi des Lumières l'an passé..."

Si tu ne devais retenir qu’un souvenir de ta période à la tête de FF Bordeaux, ça serait lequel ?
Très très difficile à dire tellement ils sont nombreux. Le sourires de TOUS au Tournoi des lumières à Lyon l'an passé, l'investissement total de TOUS lors de la finale du Championnat de France à Beauchamp, la communion d'esprit lors de la finale (perdue) à Tignes. Vraiement, c'est trop difficile de n'en retenir qu'un !

Ta plus grosse déception ?
La finale perdue à Tignes en 2013. Car car je suis persuadé que nous étions prêts mais un détail à tout fait capoter, le timing de la finale. Mais aussi que certaines équipes ou joueurs aient pu penser que notre façon de nous préparer était « suffisante ». Cela n'a jamais était le cas et j'ai toujours dit à notre groupe que nous ferions ce que nous pensions être bon pour notre groupe... Et qui ne l'est pas forcément pour d'autres dont je respecte totalement l'approche.

Les sourires du Tournoi des Lumières 2014...
Les sourires du Tournoi des Lumières 2014...

"Garder le titre, ce que personne n'a réussi à faire..."

On passe à la saison qui vient. Quels vont être les objectifs pour FF Bordeaux ?
Nous aimerions « garder » notre titre de Champion de France Convi'Five, ce qui n'a jamais été fait par les champions précédents. Ce qui prouve bien que la compétition devient de plus en plus difficile et tant mieux.

Avec quels arguments sur le terrain ?
On garde l'ossature « historique » du FFBB, même si Abdou ne reviendra qu'en Janvier à cause de sa rupture des ligaments croisés en avril dernier. Yo Garcia, Kéké, Samir, André, Ludo seront toujours là mais il va falloir compléter notre groupe car certains sont partis pour des raisons individuelles : Jean, pour préparer son concours; Malam, Jeremy et Aldo car ils seront pris par le Mérignac Futsal en D2 nationale.

Tu vois qui comme principaux adversaires ?
Les classiques : FF Marseille, la 911 FF Dijon, le Cinco Déportivo Paris, nos amis de la OLA64 Bayonne et du Soccer 64 Pau. Mais je suis sûr que plein d'autres équipes se préparent en silence...

"Le Convi'Five, c'est un art de vivre un jeu ensemble..."

Ta vision sur l’évolution des choses dans le Foot5 ?
Je suis perplexe sur la notion de « mercato » qui se met en place actuellement et j'en suis « triste » car on va, hélas, retrouver les dérives de « l'autre football. » Le Convi'Five, c'est un « art de vivre un jeu ensemble avec des valeurs communes. Allez chercher un joueur me dérange !

Tu l’as vois aller jusqu’où cette discipline ?
Je pense qu'elle va prendre de plus en plus de place car nombre de joueurs à 11 n'y trouvent plus leur compte et surtout, car l'état d'esprit du Convi'Five est basé sur le plaisir de se retrouver avant et surtout APRES les matchs !

Le mot de la fin pour toi…
Je continue d'encadrer les entraînements du FFBB tant que les joueurs sont demandeurs mais je suis triste de devoir quitter les bords des terrains. Il faut être raisonnable, priorité à ma famille, ma santé et... Place aux jeunes. Un TRES GRAND MERCI à Jpierre Gruppi pour son investissement et son dévouement, ainsi qu'à tous ceux qui mettent en place des tournois et donnent de leur temps pour le plaisir des autres. BRAVO !

Recueillis par Denis Dupont

Jean-Bernard BRUNET
Né le 14 mars 1953 à Mont de Marsan (40)
Job : Professeur d'Education Physique et Sportive

PARCOURS FOOT
Joueur : Stade Montois (3°division, 70), Girondins de Bordeaux (Stagiaire Pro, 71), Le Barp (DH Aquitaine), Pontvallain (PH -Sarthe)
Entraineur : Pontvallain (PH Sarthe), Ecommoy (DH Sarthe), Cadets Nationaux du Mans MUC 72 (89)
CTD Ligue Aquitaine (90-95), Directeur Centre de Formation de Lorient (99-2002), Intendant Centre de formation des Girondins de Bordeaux (2010-2012)

Juillet 2015 et le sacre tant attendu avec la victoire dans le Convi'Five à Beauchamp !
Juillet 2015 et le sacre tant attendu avec la victoire dans le Convi'Five à Beauchamp !








module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut

module bannierehaut



module bannierehaut






Partager ce site
Plan du site | RSS Syndication | Powered by WM
Facebook
Twitter
Rss
Mobile